03-06-2020 Informations de la Commission Interaméricaine des Ports

03-06-2020

La CIP est un organe de l’OEA (Organisation des Etats Américains) dépendant du Secrétariat pour le développement intégré (SEDI), c’est une des commissions du Conseil interaméricain pour le développement intégré (CIDI). Elle fut créée en 1998 par les membres de l’OEA afin de disposer d’un mécanisme fonctionnel en charge des questions portuaires. Elle remplace la conférence portuaire interaméricaine devenue désuète.


LA CIP regroupe une centaine de membres : états membres de l'OEA, membres associés et partenaires stratégiques des organisations internationales (OMI), des secteurs publics, privés ou académiques, y compris européens (plusieurs ports espagnols, Port du Havre). Depuis 2013, la CIP est dirigée par le Mexicain Jorge Duran. Cet expert de l’entreprenariat et du développement, notamment technologique, a derrière lui plus de 30 ans de carrière dont 17 ans au sein de l’OEA.


Elle suit de très près les répercussions de la crise liée au Covid-19 sur le transport maritime, qui a été durement frappé et avec lui l’ensemble de ses acteurs qui comptent un nombre substantiel de compagnies françaises, dont la CMA-CGM, très présente dans les Amériques (notamment au Costa Rica). Elle joue un rôle important dans la réponse à la crise pour les ports de la région et le trafic maritime transatlantique.

 

La CIP a pour rôle de promouvoir dans son domaine :

●      le développement d’un secteur portuaire compétitif, sûr, durable et inclusif : la CIP est notamment active dans le domaine de la sécurité, y compris cyber-sécurité et de l’adaptation aux désastres naturels.

●      le dialogue politique : la CIP facilite le dialogue entre les autorités gouvernementales et avec les partenaires commerciaux sur l’évolution des politiques ;

●      le renforcement et l’adaptation des capacités institutionnelles et des infrastructures ;

●      l’assistance technique via des programmes multilatéraux d’éducation et de soutien logistique et technologique

●      la coopération avec le secteur privé : la CIP joue un rôle de conseil, de facilitateur et de bons offices.

 

Elle organise ainsi chaque année de nombreuses activités - organisation de conférences, séminaires et ateliers hémisphériques-, gère un important programme d’octroi de bourses pour des cours de formation professionnelle agréés, met en œuvre des projets, études, sondages, etc. La CIP bénéficie d’une contribution du budget régulier de l’OEA et de fonds spécifiques.

 Pour consulter le site web, cliquez ici

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

Fermer

FBC Insights